imagesRentré du Portugal, je prend le temps de parcourir le courrier reçu. Des factures, de la pub, des cartes postales et deux lettres du rectorat de Créteil. La première m'informe ce que je savais déjà depuis un peu plus d'un mois ; l'an prochain, je serai CPE titulaire mais remplaçant en Seine et Marne. La pilule a été difficile à avaler. La Seine et Marne... J'y avais passé toute mon enfance et voilà qu'au moment où j'étais enfin bien implanté à Paris, tout devait cessé. La raison : l'âge, sans nul doute. Pas marié, jeune, sans enfant. Les remplaçants, il faut bien les trouver quelque part ! Pourvu que je n'ai pas à déménager là-bas. Le coup serait dur à encaisser. La seconde lettre du rectorat était un peu plus explicite sur l'endroit même de mon affectation. "Arrêté d'affectation". Grade : Conseiller principal d'éducation de classe normale. Discipline : Education. Rattaché administrativement au Collège bla bla bla... Ah, ça devient enfin intéressant. Effectue son service du 03/09/2007 au 10/03/2008. Gloups. Voilà que je n'y ferai pas l'année entière. Au : LP (lycée professionnel) bla bla, 77... bla bla bla. OK. Un lycée professionnel. Première interrogation : combien de temps pour faire le trajet jusque là-bas ? Accessible en transport ? Seconde interrogation : qui je remplace ? Ah c'est indiqué. Un Conseiller principal d'éducation hors classe. Un résistant. Troisième interrogation : quelles filières dans ce lycée ? De tout. Industriel, tertiaire. Ca devrait être intéressant. A cet instant, tout se mélange dans ma tête. Tout devenait plus clair. Finalement, dans trois semaines, tout allait démarrer...